Du 21 juin 2020

Site officiel : http://www.rencontresmontsegur.com/

La lettre du président

21 Juin 2020 !

Les mois se suivent et ne se ressemblent pas ?

D’abord je souhaite pour toute cette période de crise sanitaire qui a pu toucher tant de personnes que vous ayez pu la passer sans encombres, sans heurts, sans drames autour de vous.

Nos visages masqués, nos gestes protecteurs nous font apparaitre un autre monde. Un nouvel état du monde qui appelle à la solidarité des uns, à la prise de conscience collective pour d’autres et qui laisserait entrevoir un « après Covid » qui plomberait sur place l’ancien monde, et puis on verrait ce qu’on verrait… Ce moment est arrivé. Certains m’ont écrit pour dire que l’essentiel est dans la philosophie, d’autres me parlaient de leur religion, vrai que celle-ci réconforte ceux qui croient au ciel sans que ceux qui n’y croient pas n’en reste pas pour autant sur le carreau. Le message des Cathares, m’explique une internaute, est là pour nous ramener à l’essentiel, à la sérénité, à la paix me dit-elle.

Paradoxalement, le confinement a tétanisé nos énergies. Difficile pour l’écrivain de remplir des pages, impossible de composer pour certains musiciens. Que fait l’historien sans pouvoir entendre le monde bouger autour de lui ? Et le chercheur peut-il chercher dès lors que tout tourne autour des seules données chiffrées des spécialistes de la Santé ? Le silence fait alors un tel brouhaha !

En ce qui touche à l’approche ou à l’étude du catharisme, ce n’est ni le temps qui passe, ni les semaines de confinement obligé qui ont pu téléscoper nos énergies mais plutôt la perte d’êtres chers, de proches qui ne nous accompagneront plus.

On consacrera une Journée de Cailhau le 10 octobre 2020 à la mémoire de Raymond Richard, lui, qui donna cet élan dans ce village de l’Aude, le sien, pour que nous y décentralisions nos « Rencontres de Montségur ». Il avait écrit un joli texte un peu tristounet mais lucide comme lui l’était, un texte assez mélancolique, lui qui était si jovial :

« (…) Ami, sais-tu être fidèle, sais tu que la beauté ne s’écrit pas de traits mais vient de l’intérieur et que le temps efface ce que l’on a été jusqu’au moment tranquille où l’enveloppe meurt ? » Alors, poursuivait-il, « l’immensité se découvre à tes yeux, c’est l’esprit qui se grise et qui court dans le ciel (…) »

Nous consacrerons nos prochaines « Rencontres de Montségur » dans le village de Montségur même, le 16 mars 2021, pour rendre un hommage appuyé à Michel Roquebert, disparu ce mois de juin et dont résonne en moi son beau questionnement : 

« Est-il poésie plus hantée que celle des architectures en ruine ? Est-il art plus fantastique que celui qui naît des noces de la pierre et du temps ? »

Cher(e)s ami(e)s historien(ne)s, universitaires, chercheurs-ses, vous qui publiez vos travaux sur l’histoire et/ou sur la spiritualité des Cathares, sachez que notre site est fait pour vous accueillir.

C’est l’été qui approche et qui nous autorise à nous permettre de nous retrouver tous : démasqués !

Continuez, chers lecteurs, chers curieux de l’Histoire à nous écrire…

Recherchons les traces du passé des Languedociens, des Provençaux, dans nos départements, dans les grottes, dans les châteaux, dans les villages, dans les chapelles, les églises ou dans les bâtis médiévaux.

C’est pour vous permettre de faire découvrir vos recherches, de lire vos communications et voir vos photos que nous disposons d’un réseau Facebook par lequel chacun pourra disposer de tous vos défrichements de l’histoire médiévale et pourra s’y exprimer bien évidemment.

Retrouvez nous également sur notre site : www.rencontresmontsegur.com et

https://www.facebook.com/montsegur09300/?modal=admin_todo_tour

Bien à vous

Patrick duCome